Ligue Haïti
Broutons hors du territoire national les Impérialistes Français,Américains,Canadiens et leurs laquais tapis à travers la Minustha

Accueil > International > La libération d’Ingrid Betancourt et le génocide silencieux perpétré en (...)

La libération d’Ingrid Betancourt et le génocide silencieux perpétré en Colombie

mardi 8 juillet 2008, par Jules Dufour

Quel triomphe pour les bourgeoisies occidentales ! L’une des leurs a été libérées. Ingrid Betancourt est libre et pourra maintenant aspirer à la présidence de la Colombie. Et les autres otages qui ont été libérées ? Qui sont-ils ? Qu’ont-ils fait avant leur enlèvement ? Quelle mission devaient-ils réaliser contre les FARC ? Ici, c’est le silence complet.

C’est aussi le silence sur les conséquences économiques, sociales et politiques de l’application du Plan Colombia fortement financé par les États-Unis. Un plan d’extermination des populations civiles qui ne collaborent pas avec le gouvernement en place. Un génocide silencieux...

Le message transmis par la Presse occidentale porte à penser que l’armée nationale de la Colombie a accompli un acte humanitaire sans précédent. Rien n’est dit sur les exactions et les tueries qu’elle a perpétrées au cours des dernières décennies en coopération avec toute une série de factions paramilitaires. Il faut regarder l’ensemble de la situation géopolitique de la Colombie avant de louanger les prouesses de l’armée et plutôt s’interroger sur le rôle véritable qu’elle joue dans ce pays : Assurer la sauvegarde des intérêts étrangers et surtout étatsuniens dans cet espace doté de ressources naturelles fort appréciées par les multinationales de l’agrobusiness.

Et elle se prépare aussi à libérer le Venezuela sous le commandement du Southern Command. Il ne faut pas perdre de vue cette réalité : La Colombie n’est que l’extension de l’Empire américain en Amérique du Sud et le gouvernement Uribe n’a pas d’autres missions que de faciliter la tâche au grand capital pour que les profits s’engrangent sans limites.

Dernière mise à jour : ( 09-07-2008 )

Répondre à cet article