Ligue Haïti
Broutons hors du territoire national les Impérialistes Français,Américains,Canadiens et leurs laquais tapis à travers la Minustha

Accueil > International > Soutien au camarade Chavez

Soutien au camarade Chavez

mercredi 29 novembre 2006, par Ligue Haïtienne Anti-impérialiste

Face au danger de la mise sous protectorat qui menace la république bolivarienne du Venezuela, nous pensons qu’il est du devoir de tous les progressistes du monde entier de se mettre aux côtés du peuple vénézuélien. Car aujourd’hui, plus que jamais, ce peuple a besoin de la solidarité la plus totale des amis du changement.

C’est pourquoi nous pensons que tous les Vénézuéliens qui aspirent au progrès, à la liberté et à l’égalité, devraient soutenir le Président CHAVEZ.

Car si le 3 décembre prochain, l’opposition arrivait à prendre le pouvoir, ce que nous ne souhaitons pas, le Venezuela se verrait à nouveau contrôlé par les Yankees et la bourgeoisie compradore, et cela, au détriment du peuple vénézuélien. Il n’est pas un secret de polichinelle que la bourgeoisie compradore vénézuélienne mène une campagne acharnée contre le Président Chavez, contre le socialisme, avec l’appui des impérialistes américains, parce qu’ils ont des intérêts communs.

Dans toute l’histoire de l’humanité, la bourgeoisie n’a jamais défendu les intérêts des classes les plus nécessiteuses ; jamais elle ne défendra l’intérêt des prolétaires, voire celui des plus démunis. Car leurs richesses ne sont que les produits de l’exploitation à outrance des travailleurs. Alors, comment croire que l’exploiteur puisse défendre l’intérêt des exploités ? Personne ne peut être au balcon et à la rue en même temps.

C’est contre les masses populaires que le patronat, qui a déjà les bras des ouvriers qu’il exploite, cherche aujourd’hui à avoir leur engagement intellectuel et leur solidarité. C’est contre l’avancement et le progrès du Venezuela que la bourgeoisie manipule les gens et mène une campagne de dénigrement contre le Camarade Chavez, une campagne fondée sur le mensonge.

C’est pour reprendre le contrôle du pétrole vénézuélien que les américains veulent le départ du Président Chavez, parce que ce dernier veut que l’argent du pétrole soit géré par l’Etat au profit de la collectivité. Alors, pour un venezuela libre, prospère et égalitaire, il n’y a pas d’autres choix. Voter Chavez, c’est voter l’espoir pour un nouvel ordre mondial.
Dernière mise à jour : ( 20-04-2007 )

Répondre à cet article