Ligue Haïti
Broutons hors du territoire national les Impérialistes Français,Américains,Canadiens et leurs laquais tapis à travers la Minustha

Accueil > National > Une congressiste américaine exige une enquête sur le rôle des États-Unis dans (...)

Une congressiste américaine exige une enquête sur le rôle des États-Unis dans le coup d’État

samedi 23 avril 2005, par LML

À l’occasion du premier anniversaire du coup d’État organisé par le Canada, les États-Unis et la France en Haïti, la congressiste américaine Barbara Lee a déposé un projet de loi visant l’établissement d’une commission pour enquêter sur le rôle du gouvernement américain dans le renversement du gouvernement élu d’Haïti.

Elle a déclaré en conférence de presse : « Aujourd’hui est le premier anniversaire du 33e coup d’État en Haïti. Le renversement du président Jean-Bertrand Aristide l’année dernière a plongé Haïti dans un chaos politique, social et économique et fait plané le doute sur le respect du principe démocratique par notre pays. » Elle a dénoncé l’hypocrisie de la position du gouvernement américain sur la démocratie : « Nous nous opposerions au renversement de notre gouvernement, alors il ne doit y avoir aucun doute que nous nous opposons au renversement d’autres gouvernements élus démocratiquement.

Pourtant aujourd’hui des doutes planent sur le rôle joué par l’administration Bush dans le retrait forcé du président Aristide. C’est une question fondamentale de démocratie et le peuple américain a le droit de savoir la vérité sur ce qui s’est passé. » « C’est pourquoi je dépose à nouveau le Responsibility to Uncover the Turth about Haiti (TRUTH) Act (projet de loi sur la responsabilité de découvrir la vérité au sujet d’Haïti).

Cette loi établira une commission indépendante, bipartisane, pour répondre aux questions laissées sans réponse concernant le rôle de l’administration Bush dans cette violation de la démocratie », dit-elle. « Un an après l’exécution de ce crime contre la démocratie, la situation en Haïti est déplorable. Le gouvernement non constitutionnel a permis que se répande la violence politique de gangs armés tandis que les écoles et les hôpitaux demeurent fermés. » La congressiste Lee a demandé une véritable aide financière pour les soins de santé, faisant remarquer qu’« aujourd’hui en Haïti moins de 45% de la population a accès à de l’eau potable.

C’est en Haïti qu’on retrouve 90% des cas de sida dans les Caraïbes. Une nation en santé ne peut surgir de conditions pareilles et c’est pourquoi j’ai déposé à nouveau la loi sur le nouveau partenariat avec Haïti, qui permettra aux Haïtiens et aux Américains de travailler ensemble pour s’attaquer à ces problèmes et rebâtir l’infrastructure de santé du pays. »

« Nous devons savoir la vérité au sujet de l’implication de notre pays dans les événements qui ont mené à cette situation et nous devons rétablir les choses dans leur bon droit. » Par ailleurs, la congressiste Maxine Waters a également convoqué une conférence de presse à Los Angeles à l’occasion de l’anniversaire du coup d’État. Elle a dénoncé l’appui du gouvernement américain au gouvernement Latortue et l’escalade des violations des droits humains en Haïti.

- ,

Répondre à cet article