Ligue Haïti
Broutons hors du territoire national les Impérialistes Français,Américains,Canadiens et leurs laquais tapis à travers la Minustha

Accueil > National > Solidarité avec la révolution socialiste du Venezuela

Solidarité avec la révolution socialiste du Venezuela

mercredi 4 juillet 2007, par Jirah Smet

On n’est pas sans savoir qu’on vit dans un monde dirigé par le mensonge, la force brutale et la puissance de l’argent. Ces trois éléments constituent les fléaux les plus redoutables qui frappent les pays émergeants. Le pouvoir du mensonge est médiatique et trouve son canal dans la presse bourgeoise. Il suffit que les représentants de la bourgeoisie internationale considèrent quelqu’un comme un ennemi, pour qu’ils montent des scènes imaginaires dans le but de ternir son image. Ils ont assez d’argent pour acheter la conscience de certains éléments de la classe moyenne, afin de les monter contre n’importe quel responsable politique qui ne marcherait pas dans leur logique.

En Haïti, nous avons déjà fait l’expérience. Lorsque les puissances impérialistes internationales, de concert avec la bourgeoisie compradore locale, ont voulu renverser l’ancien président Jean-Bertrand Aristide, ils ont mené toute une bataille médiatique contre lui. Ils ont mis à la disposition de l’opposition leurs propres organes de presse, nationaux et internationaux. Puis avec leur pouvoir économique, ils ont corrompu et manipulé des étudiants, des journalistes et d’autres secteurs de la vie nationale, pour bien faire le travail. Après avoir déstabilisé le pays pendant plus d’un an, ils ont achevé leur forfait en utilisant la force brutale. Les Américains ont envoyé une force spéciale arrêter Jean-Bertrand Aristide au Palais national et le forcer à signer sa démission. Donc le schéma est bien tracé : D’abord la corruption, puis la campagne médiatique, et enfin, la force brutale.

Depuis, c’est le chaos. Aujourd’hui, ce qui se passe au Venezuela ne nous étonne pas. Au contraire, cela ne fait que fortifier notre conviction que si nous ne menons pas la lutte de façon la plus totale, nous ne pourrons pas sortir des griffes de l’impérialisme. Mais la garantie que nous avons, c’est que le Président CHAVEZ sait très bien lire entre les lignes. C’est pourquoi nous lui apportons un soutien sans faille dans le combat qu’il mène contre la force du mal. L’empire veut nous faire marcher sur les mains, une façon d’avoir toujours la tête en bas, lui permettant ainsi de mieux nous écraser. Mais les roues de l’histoire ne tournent jamais à l’envers.

La révolution bolivarienne doit poursuivre son chemin, car aujourd’hui elle et la révolution castrice constituent les seuls rayons de soleil qui éclairent les peuples les plus opprimés du monde. Notre passé de peuple esclave nous enseigne de ne jamais abandonner la lutte pour la liberté et la dignité. C’est pourquoi nous devons combattre l’ennemi sous toutes ses formes. Ne pas renouveler la licence de cette chaîne spécialisée dans le mensonge, c’est s’engager dans la lutte pour la vérité. Car le principe de la liberté c’est la vérité, c’est elle qui nous libère.

C’est donc une bonne chose que de donner une réponse radicale à l’oligarchie vénézuélienne et la mettre en garde contre toute nouvelle déstabilisation du pays. Nous constatons avec consternation que presque toutes les institutions impérialistes internationales se liguent contre la décision du Président Chavez, une décision pourtant souveraine et légitime, comme il l’a souligné. Nous pensons qu’il est juste que tous les mouvements progressistes et anti-impérialistes du monde entier soutiennent le Camarade Chavez. La lutte doit traverser les frontières. Si on reste isolé, chacun dans son petit coin, on sera toujours faible, ensemble, nous serons forts et tous ensemble, nous vaincrons. Le 04/06/07 www.ligue-haiti.org
Dernière mise à jour : ( 10-12-2007 )

Répondre à cet article